Solution A

Solution A

Tout dabord le travail en laboratoire au sein de lAtelier MTK, un laboratoire cinématographique artisanal pensé comme un terrain de jeu, favorable aux cinéastes qui envisagent chaque élément de l’apparatus (le préparatif) cinématographique – procédés de prise de vue, développement, tirage, montage, sonorisation, projection – comme phase potentielle de création, questionable à volonté, sans souci normatif.
Y réaliser un film couleur avec son synchrone relève du parcours du combattant. ici tout le confort va à celui qui veut faire « parler » la pellicule , celui qui par un jeu sur le grain, le contraste, la densité, la couleur va dompter le support filmique pour en tirer l
expressivité recherchée.

Chaque type de film est constitué dune émulsion, la couche sensible, avec une courbe de réaction à la lumière et au procédé de développement qui lui est propre, cest le gamma dune émulsion. jessaie de tirer profit de cette diversité, en explorant toutes les possibilités du médium, même celles interdites par la profession. Pour cela je réalise des séquences figuratives, abstraites ou à partir de films récupéré (found footage) en 16mm, format pratique et peu onéreux. Ces séquences sont produites à partir déléments simples que je copie en modifiant en permanence la relation émulsion/lumière/traitement chimique. Changer la qualité et la quantité de la lumière, utiliser différents procédés de développement au photogramme près, apportent des nuances qui font de chaque copie un nouvel original. Travail de copie et copie de travail, il ny a plus de hiérarchie, une copie est à son tour copiée-transformée et chaque génération peut venir, en tout ou partie, rejoindre le montage finale. Cest aussi parce que cest un travail manuel quune multitude daccidents surviennent pendant la chaîne de traitement. il est important de bien en observer les effets sur la pellicule et sils savèrent intéressants den déterminer les causes afin dêtre reproduit et amélioré de manière volontaire. Nombres de procédés ont été découverts suite à des manipulations hasardeuses.
Ce matériau produit en laboratoire est ensuite monté, non pas pour créer un film, mais de manière à offrir le plus grand potentiel possible à un jeu d
improvisation.

Solution B

17H30 performance d’Étienne Caire amphi Jaccottet vendredi 24 Mars

Publicités

Quelquechose à écrire?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s